IP, SPF, FPS ou même CP, tous ces sigles définissent la même chose. Ce sont les Indices de Protection inscrits sur les emballages des crèmes solaires. Ils renseignent sur la protection vis à vis des UVB.

FPS signifie Facteur de Protection Solaire

SPF est sa version anglaise : Sun (ou Sunburn) Protective Factor

et CP : coefficient de protection (plus rare celui-là )

Lors de mon précédent billet, je vous avais dit que les conditions de détermination de ces indices étaient très éloignées de la réalité. Vous allez pouvoir, vous en rendre compte.

Tout d'abord, 2 mg de crème solaire sont appliqués par cm² de peau sur une certaine surface du dos. On délimite une surface équivalente sans crème. Le sujet est ensuite placé sous des UV artificiels. 24H après, on observe les 2 zones du dos. On en déduit alors la DME (dose minimale erythémateuse) autrement dit la plus petite dose de rayonnement UV qui produit un coup de soleil.

L'IP est le rapport entre la DME avec crème et la DME sans crème.

Concrètement, si une personne a un coup de soleil au bout de 15 min sans protection, avec une crème de protection 10, cette personne obtiendra le même coup de soleil au bout de 150 min soit 2H30. Si évidemment cette personne s'est mise dans les même conditions que le test, c'est à dire qu'elle a étalé 2mg de crème par cm² de peau (la peau d'un adulte mesure environ de 2m²). Il lui faudra donc plusieurs tubes pour une seule application et en plus, il ne faudra ni transpirer, ni se frotter, ni se baigner, etc...

Vous comprendrez donc pourquoi, il faut se tartiner très régulièrement, mettre un  chapeau, des lunettes, un t-shirt, y aller progressivement..enfin, bref, tous les conseils habituels.

Néanmoins, ces tests sont des tests appliqués dans tous les pays. Que votre crème vienne du Chili, d'Australie ou de la Lozère, l'indice voudra toujours dire la même chose.