Nos besoins énergétiques doivent compenser les dépenses auxquelles nos organismes doivent faire face. Il y a tout d'abord les dépenses liées au métabolisme basal (lorsque l'on dort et que l'on est à jeun, pour résumer), environ 40 kcal. Puis, il y a les dépenses énergétiques liées au travail musculaire et qui dépendent du travail zmusculaire, celles liées au maintien de la température corporelle aux alentours de 37 °C. Et il y a aussi les dépenses énergétiques liées à l'acte alimentaire. En effet la digestion et surtout la transformation des nutriments sont très gourmandes en calories. Cette dépense est faible en ce qui concerne les glucides mais beaucoup plus élevées en ce qui concerne les protéines. C'est d'ailleurs, la base du régime Dukan.

Pour les enfants, il faut ajouter les dépenses liées à la croissance. Pour les femmes enceintes ou allaitantes, les dépenses s'accroissent et elles sont plus importantes dans le cas de l'allaitement.

En général, on évalue les besoins énergétiques d'une femme à 2000 kcal, de 1800, pour une femme ayant une activité physique réduite et jusqu'à 2200 kcal pour une femme ayant une activité physique importante.

crédit photo : photo libre