Le Blog de la Beauté, du Bien-être et du Bio

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 5 août 2010

Les poils

Les poils au même titre que les cheveux, les ongles ou les dents font partie des phanères. Constitués de kératine, les poils sont utiles (si, si, je vous assure). Ils servent de protection thermique et solaire et jouent un rôle dans la perception tactile. Quant aux cils et sourcils, ils protègent les yeux de  la poussière et de la sueur. Le nombre de poils, leur localisation et leur couleur dépendent des hormones et des composantes génétiques.

Les techniques d'élimination ne manquent pas : rasoir, cire, épilateur électrique ...pour ne citer que les méthodes les plus usitées. En tout état de causes pour éviter les poils incarnés 2 soins sont indispensables :

- le gommage, 1 à 2 fois par mois, pour éliminer les cellules mortes (si , c'est un gommage doux, vous pouvez opter pour un gommage par semaine)

- l'application QUOTIDIENNE d'une crème (ou lotion, ou huile ou fluide ou baume ou...) efficace pour assouplir la peau et permettre au nouveau poil de la traverser. (sans cela , la peau constitue une barrière trop difficile à percer pour un pauvre petit poil tout nouveau et tout chétif !)

Le gommage détruit le film protecteur de la surface de la peau. Il est nécessaire d'appliquer ensuite un produit hydratant qui va remplir le rôle du film protecteur en attendant que celui-ci se reforme naturellement.

Pour conclure, quelques conseils:

- éviter un déodorant alcoolisé après une épilation , sinon Aïe, aïe, aïe... Préférer la pierre d'alun (hémostatique) ou le talc pour plus de douceur.

- éviter de "sortir les poils" incarnés, ne vous charcutez pas. Les poils finiront par sortir d'eux même au fil du temps et des gommages.

- L'application d'une crème corporelle doit être quotidienne (je sais, je me répète), la régularité est la clé de la victoire contre les poils incarnés.

vendredi 24 avril 2009

L'épilation à la cire orientale : simplissime

La formule traditionnelle de la cire orientale provient du moyen orient et plus particulièrement d’Egypte. Parler de cire est impropre puisqu’en réalité, il s’agit d’un caramel : de l’eau, du sucre, du citron. Certaines esthéticiennes rajoutent de l’eau de rose, du miel ou des huiles essentielles mais aucune trace de cires ou de résines.

 

C’est une méthode d’épilation 100% naturelle qui a le bon ton de ne pas être douloureuse (enfin, si peu !). La cire est appliquée légèrement tiède (et donc conseillée pour les peaux sensibles) et retirée d’un coup sec. Le caramel arrache les poils et élimine aussi les cellules mortes de la surface de l’épiderme. C’est non seulement une épilation mais aussi un gommage. Ce soin complet vous laissera la peau douce pour au moins 3 semaines. Autre avantage et non des moindres, les résidus de caramel se nettoient facilement à l’eau, donc fini les restes de cires sur les jambes qui collent au pantalon après une épilation.

 

 

 

 

La recette :

500g de sucre

¼ l d’eau

Le jus d’un demi-citron.

 

Faire cuire jusqu’à l’obtention d’un caramel. Laisser refroidir (faite attention en testant).

Il faut pouvoir former une boule de caramel entre ses doigts. Si le caramel est trop liquide, poursuivre la cuisson, s’il est trop dur, rajouter de l’eau.

Lorsque le caramel est prêt,  prélever une quantité adaptée à vos besoins (plus importante pour les jambes que pour le maillot). Malaxer cette boule de cire entre les doigts jusqu’à ce que la couleur change. La cire va passer de la couleur ambre translucide à jaune nacrée opaque. Etaler la cire sur la zone à épiler dans le sens de pousse du poil et tout en gardant les doigts sur la cire retirer d’un coup sec dans le sens inverse de pousse des poils. Recommencer à coté. C’est un coup de main à prendre, il ne faut pas se laisser décourager …